POURQUOI CHOISIR L’ECOTOURISME ?

Voyager durable sans même s’en rendre compte ? C’est possible ! Chez nos ambassadeurs vous aurez la garantie d’un séjour en accord avec les valeurs d’écotourisme, basé sur le développement durable et ses trois piliers : l’humain, le social et l’environnemental.

Découvrez les 5 bonnes raisons de choisir l’écotourisme dans le Parc naturel régional des Landes de Gascogne.

foret de pin et sa callune (bruyère locale) en fleur au milieu de la pinède ensoleillée

foret de pin et sa callune (bruyère locale) en fleur au milieu de la pinède ensoleillée

Parce que les questions environnementales demeurent une préoccupation majeure, parce tout un chacun peut contribuer par ses actions au quotidien à réduire son impact, parce que le Parc naturel régional des Landes de Gascogne a pour but de concilier Tourisme et transition environnementale, nous sommes fiers de soutenir les acteurs qui contribuent par leurs choix à faire, non du tourisme, mais bel et bien de l’écotourisme.

Le terme écotourisme se rapproche du terme ‘tourisme durable’, on pourrait aussi employer les termes de tourisme responsable, tourisme vert, tourisme citoyen ou de slowtourisme. Toutes ces définitions se recoupent. Nous faisons le choix ici de vous parler d’écotourisme, parce que c’est le terme le plus courant et le plus employé par le grand public.

Si l’on reprend une définition stricto sensu, l’éco-tourisme c’est « un tourisme privilégiant la découverte de la nature dans le respect des ressources environnementales et du bien-être des populations locales » (Larousse). Si l’on reprend la fiche Wiki de l’expression écotourisme, on apprend que ce néologisme répond à une demande durable face à la montée en puissance du tourisme de masse.

 

Mais qu’est-ce que l’écotourisme dans le Parc naturel régional des Landes de Gascogne ?

Suivez-nous, on vous explique comment voyager en pratiquant l’écotourisme ?

Paddle au lever du soleil sur le lac

Pour essayer de traduire cette définition en actions concrètes et illustrer ce qu’on peut observer sur le terrain des Landes de Gascogne dans ce domaine, nous vous proposons de vous présenter ici quelques exemples d’acteurs qui pratiquent l’écotourisme. Ce sont ces ambassadeurs du territoire que vous retrouvez sur cette plateforme et qui dans leur projet, en amont ou en cours d’activité, décident d’interroger leurs pratiques et font le choix de l’engagement pour tendre vers l’écotourisme.

DES EXEMPLES CONCRETS D’ECOTOURISME

réduire SA CONSOMMATION EN EAU

Lorsque Sandrine installe un minuteur sous la douche qui passe du vert au rouge au bout d’un certain temps, c’est un moyen de réduire la consommation en eau, mais c’est aussi une sensibilisation de ses clients face à une pratique quotidienne très ancrée mais peu ré-interrogée.

Outre son désir de passer en autonomie énergétique totale, Elodye  est déjà très impliquée dans la concrétisation de valeurs écoresponsables appliquées au tourisme durable. Elle n’a pas eu peur de mettre les bouchées double pour transformer le domaine Toutet en un hâvre d’écotourisme. Phytoépuration des eaux usées, litière bio-maîtrisée (toilettes sèches) et piscine au sel ont été développé pour faire de ce site touristique un lieu exemplaire, notamment en termes de ressource en eau.

 

ÉVITER LES PHYTOSANITAIRES

Une autre thématique où il est facile d’agir c’est d’utiliser des produits ménagers écolabellisés et il n’est pas rare que ces acteurs éco-responsables fabriquent leurs propres produits d’entretien, voire même proposent des ateliers thématiques pour en fabriquer. C’est le cas d’Audrey ou Anaïs qui proposent des séjours bien-être, au cours desquels une initiation est proposé aux résidents.

Éviter l’usage des phytosanitaires pour le jardin comme pour l’entretien des piscines est une belle alternative. Comment ? En traitant au sel, comme chez Didier ou à l’aide de plantes. D’ailleurs, les piscines naturelles sont de plus en plus nombreuses à l’image de celles d’Olivier ou de Philippe où les poissons font aussi partie de processus de nettoyage !

 

FAVORISER LA BIODIVERSITÉ DANS SON JARDIN

La permaculture est souvent pratiquée chez nos Imaginaterres, et bien souvent on observe un jardin plein de vie se déployer : insectes pollinisateurs, oiseaux, hérissons et autres batraciens sont des hôtes qui séjournent à l’année ! Les Filles, Pascal ou encore les P’tits potes ont bien compris cet enjeu et l’accueil de la biodiversité au jardin a toujours fait partie de leur objectif en amont de leur projet d’hébergements touristiques.

Amoureuse des oiseaux, Françoise a transformé le gîte Kayola en ‘refuge LPO’. Un label qui est remise à toute personne qui s’engage à proposer un nichoir et une alimentation hivernale à nos piafs ! Sidonie et Gilles mais aussi Agnès du Gaille ont pu contribuer à la protection des oiseaux dans leurs lieux d’accueil, pour la plus grande joie des touristes. Julia, elle, a pu accomplir son rêve de reconversion et créer un jardin paradisiaque pour les oiseaux en étant refuge LPO, mais aussi pour toute la biodiversité à l’œuvre dans le parc autour des chambres d’hôte.

Vous êtes désireux d’améliorer vos connaissances en arboriculture et autre jardin naturel, prenez rdv avec Annie pour une sortie sur ses terres agricoles, ou bien lors d’un des nombreux ateliers thématiques qu’elle propose à l’année.

 

PRIVILÉGIER LES RESSOURCES LOCALES

Aussi bien dans le domaine de d’alimentation que l’ameublement voire de l’artisanat, quand on dit écotourisme on attend du local qui souvent rime avec qualité. Chez Audrey, vous pourrez repartir avec des cadeaux ou des souvenirs locaux comme savons et produits cosmétiques prêts à l’achat ou encore des boîtes à crayons et des victuailles gourmandes. De même avec sa déco recyclée chic, lorsqu’elle s’est installée à Arengosse elle a parcouru les vide-greniers et autres recycleries locales pour concevoir un décor original et tendance à la fois.

Certains ont dès l’origine du projet opté pour de l’écoconception de bâtiment avec utilisation de bois landais. Et il n’en manque pas ici ! Cécile et Laurent ont donc opté pour le pin maritime local, certes plus cher que le douglas conventionnel, mais répondant à une logique environnementale.

Le local c’est donc un état d’esprit qu’ont adopté nombreux de nos Imaginaterres, engagés quotidiennement pour un tourisme plus vertueux et qui donne une résonnance aux valeurs d’écotourisme auxquelles l’ensemble des acteurs de ce Réseau adhère.

vadrouilles
Boutique Asteria, Christine Garnier avec ses lampes en calebasse

Vadrouille chez Astéria

Si comme moi vous êtes féru d’artisanat, je vous invite à vous rendre à Labastide d’Armagnac rencontrer Christine Garnier, ar…

En savoir plus
vadrouilles
Johan-T en Leyre en pleine action !

Vadrouille avec T en Leyre

Cette nuit, les enfants rêvent de super-héros qui grimpent aux arbres, d’escapades au grand air et de vadrouilles dépaysantes…

En savoir plus
vadrouilles
Sentier Graine de forêt où vous pouvez être accompagné pour une visite commentée gratuite

Vadrouille à Graine de forêt

Arrivé avec toute ma famille pour une visite ‘sur-mesure’, nous avons été accompagnés par la médiatrice du début à la fin de …

En savoir plus
imaginaterres
Propriétaires de Quizas

Géraldine et Vincent, Maison d’hôte Quizas

Vincent et Géraldine vous accueilleront à bras ouverts et sourire aux lèvres dans leur chère maison d’hôtes « Quizas » pour l…

En savoir plus